Street Blog

Chapitre 21 - La vie et la carrière de Michael Jackson: Une fin de règne ?

  • Publié par Funky Thug
  • mar 30 août 16 - 00:11
  • Genre: rnb

Toujours à New-York au moment des faits, Michael Jackson est comme tout le monde stupéfait par ces attaques meurtrières. Lorsqu’il part de la ville en catastrophe, il s’empresse de retourner à Neverland pour se mettre à l’abri. Bouleversé, comme la majeure partie de la population américaine, Michael décidera d’organiser le 10 octobre 2001 un concert caritatif en faveur des victimes du 11 Septembre. Le projet est intitulé « What More Can I Give ».


Malgré l’état de choc dans lequel l’Amérique vit à la suite de ces attaques, le clip de « You Rock My World » sort à la fin du mois de Septembre. Réalisé par Paul Hauter, il voit apparaître en guest-star: Chris Tucker, Michael Madsen et Marlon Brando. A ce moment là, le titre continue de marcher très fort en Europe, mais reste très modeste aux Etats-Unis où il plonge à la 42ème place du classement. En dépit de son budget, le clip ne parviendra pas à changer cette tendance. Bien réalisé, il n’est toutefois aucunement novateur, et offre à voir un Michael Jackson complètement défiguré par la chirurgie esthétique. Au final, le résultat attendu ne sera donc pas là… 



Comme annoncé, le concert « What More Can I Give » est ensuite donné à Washington le octobre 2001. De nombreuses stars sont présentes aux côtés du Roi de la Pop, comme Justin Timberlake ou Mariah Carey. Michael montera sur scène à la fin du show pour interpréter « Heal the World »et « Man in The Mirror ». Le final du spectacle sera également l’occasion pour tous de chanter « What More Can I Give », un titre composé par Michael Jackson, à l’instar de « We Are The World ». Le concert sera retransmis par la chaîne de télévision américaine ABC, et tous les bénéfices reversés aux victimes des attentats du 11 Septembre (2 millions de dollars). 



Le 29 octobre 2001, après plus de six ans d’attente sort enfin Invincible. L’album sera disponible en cinq coloris différents. En dépit des derniers événements et d’une absence totale de promotion de la part de Sony Music, le disque atteindra immédiatement la première place des classements mondiaux !! En France, en Australie, aux Etats-Unis, en Turquie, au Canada, en Angleterre,… L’album sera n°1 partout. L’engouement sera tel que les journaux télévisés feront leurs gros titres sur la sortie de ce nouvel opus. En France, au journal de 20H, on verra des milliers de fan endiablés se taper dessus au Virgin Megastore de Paris pour être les premiers à s’accaparer le nouveau disque du Roi de la Pop. En seulement deux semaines, il s’en vendra près de 5 millions d’exemplaires… 



Voguant sur le bon accueil du public, Michael décide d’apparaître au Virgin Mégastrore de New-York pour une séance géante d’autographe. Des milliers de fans seront là pour essayer d’approcher la star. L’événement sera retransmis en direct sur CNN. 



Passée la frénésie des débuts, les ventes d’Invincible retomberont malheureusement rapidement, et avec fracas. Après avoir atteint le sommet des charts, l’album se retrouvera bien vite au fin fond des classements US. Encore une fois, il n’y a qu’en Europe où ce nouveau disque de Michael Jackson continuera de marcher à merveille pendant plusieurs mois. Outre-atlantique, la politique anti-Jackson de Sony est toujours là, et sans aucune promotion ni véritable prestation de la part de Michael, les ventes plongent sérieusement. Dans les coulisses, le ton monte entre le Roi de la Pop et sa maison de disques. Le premier l’accuse de le boycotter dans l’espoir de la ruiner et de lui ravir le catalogue des Beattles, tandis que la seconde réfute toute accusation et se contente d’affirmer que le nom de Michael Jackson n’est plus vendeur… Se sentant lésé et terriblement blessé par l’attitude de Sony Music, le Roi de la Pop décide alors de ne plus rien faire pour elle. Le 3 décembre, pour feindre de montrer sa bonne foi, la maison de disques sort en single « Cry » (unique titre de l’album Invincible a avoir été composé par R-Kelly). Mais devant le budget misérable accordé pour le clip, Michael refuse d’y apparaître et de poser en séance photo pour la couverture de la pochette. Boudé par les radios, le titre ne fera pas long feu et au bout de quelques jours, personne n’en entendra plus parler… 



A la fin de l’année 2001, alors que Invincible n’est sorti que depuis 2 mois, il est clair pour tous que la promotion est avortée. Plus aucun single ne sortira à la vente. "Butterflies" sera la dernière chanson à être pressée sous forme de CD promo, et à passer entre les mains de quelques DJ en place. En décembre 2001, l’album Invincible est officiellement mort, et retiré de surcroît des listes marketing de Sony Music… Dans les semaines et mois qui vont suivre, Michael Jackson se contentera donc d’apparaître au gré de quelques cérémonies, vite arrivé, vite reparti, afin de récupérer des prix pour l’ensemble de sa carrière: 

Le 21 décembre 2001, la radio américaine KIIS-FM remet à Michael Jackson le "Lifetime Achievement Award". Montant sur scène, ce dernier ne prononcera qu’un simple : "I love you very much. Merry Christmas".

Le 10 janvier 2002, il sera à la 29ème cérémonie des American Music Award pour recevoir le trophée d’artiste du siècle.

Le 11 Février 2002, Michael est nominé au Soul Train Music Awards pour Invincible, mais il ne remportera aucune récompense.

Le 23 Février 2002 toutefois, Michael remportera trois récompenses aux NAACP Image Awards :
- Meilleur concert de variétés pour "Michael Jackson: 30th Anniversary Celebration"
- Meilleure performance pour "Michael Jackson: 30th Anniversary Celebration"
- Meilleur clip pour "You Rock My World"
Michael n’assistera cependant pas à la cérémonie.


Le 29 Mars 2002, il est annoncé que Michael Jackson fera une apparition spéciale pour le show "American Bandstand 50th Anniversary", célébrant le 50ème anniversaire de la célèbre émission de télévision américaine. Lors de la soirée, retransmise sur la chaine ABC, il y interprétera « Dangerous » (se gardant bien de continuer seul à promouvoir Invincible en y chantant un titre). 



Peu de temps après, le 24 avril 2002, c’est au tour de la convention Démocrate de le recevoir. Répondant à l’appel de son vieil ami et ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, Michael y interprétera « Dangerous », « Black or white » et « Heal the world ». Diana Ross viendra le rejoindre sur ce dernier titre. 

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires
Se connecter | S'inscrire

Nouveaux articles

Top amis

  • Kien - SMSO production - Rap / Slam / Hip Hop
  • Beatmaker.fr
  • Skithoven
  • Pharoahe Monch
  • Jukaz
  • Söze67
    Online
  • INTERNATIONAL HIP HOP
  • Wassup Bruh
  • Heisenberg Town
  • ASSE.2kmusic.com
  • GOOD2GOOD
  • ThisIsTony !