Street Blog

Une interview inédite de Tupac refait surface

  • Publié par Funky Thug
  • mer 28 janv. 15 - 16:36
  • Genre: rap

Près de vingt ans après sa mort, une interview prophétique de Tupac a ressurgi sur YouTube, évoquant son passage en prison et le tournage du film Gang Related aux côtés de Jim Belushi.

Le 13 septembre 1996, Tupac Shakur mourait à l'âge de 25 ans six jours après une fusillade à Las Vegas, où il avait assisté à un combat de Mike Tyson. Point d'orgue de la guerre East/West, l'assassinat de Tupac reste encore aujourd'hui une plaie ouverte dans l'histoire du rap. Un biopic est d'ailleurs en préparation et devrait être tourné au moins de juin prochain sous la direction de John Singleton, le réalisateur de Boyz N The Hood, qui avait dirigé Tupac dans Poetic Justice avec Janet Jackson.

Presque vingt ans après ce drame, une interview inédite du rappeur nous replonge dans les derniers jours de sa vie. Enregistrée au cours d'un junket presse pour la promotion du film Gang Related, traduit en français sous le titre Flics sans scrupules, l'interview ne fait pas cependant pas qu'évoquer la relation de travail entre Tupac et son partenaire à l'écran Jim Belushi (le frère du génial et regretté Blues Brother). Elle revêt en effet un caractère tristement prophétique.

Après avoir répondu à quelques exigences promotionnelles, comme celle de rappelait l'origine de son nom de scène (qui vient de Tupac Amaru II, un révolutionnaire péruvien du XVIIIème siècle exécuté par l'armée espagnole), Tupac évoque la guerre fratricide qui ronge le rap US depuis quelques années. Il évoque également son passage derrière les barreaux pour agression sexuelle, survenu juste après la première fusillade du 30 novembre 1994, où il reçut deux balles dans la tête. Un épisode qui ne l'avait pas empêché de signer coup sur coup Me Against the World, puis All Eyez on Me : "En prison, j'ai fait face à mes échecs, à la ruine. Un de mes amis m'a dit : Touche le fond, n'aie pas peur d'aller jusqu'au fond. Ne joue pas les crétins. Bats-toi pour t'en sortir. Et je me suis battu […] Savoir que je n'avais rien fait m'a fait conserver la foi. Je ne me suis pas mis une balle dans la tête, à la place j'ai sorti All Eyez on Me. Plus rien ne pouvait m'atteindre. J'ai l'impression que Dieu lui-même avait posé sa main sur moi."

Mais le passage le plus ironiquement tragique de l'interview se situe autour de la dixième minute de l'interview, lorsqu'il aborde le sujet délicat de la guerre Est/Ouest.

"Lorsque les gens me demandent d'où vient mon nom, je ne leur parle pas de Tupac Amaru, je leur dis juste que ça veut dire que je suis déterminé. Déterminé à ne plus négocier. On est au beau milieu d'une guerre. Personne ne s'attend à ce que je vive plus longtemps qu'eux. […] Je respire juste un grand coup et je mène ma vie comme je l'entends sans déranger personne, sans renverser personne. Mais de la même façon, personne ne me fera bouger de là où je suis maintenant". À la fin de l'interview, il rajoute se sentir intouchable :

Tupac : "Personne ne peut m'atteindre désormais. On m'a déjà tiré dessus."

Belushi : "Une fois que tu as touché le fond à ce point, tu es libre. Ca te libère."

Tupac : "Quand tu t'es fait tirer dessus, quand tu es allé en prison, qu'est-ce qui peut t'atteindre ? Quel acteur peut apporter plus de vérité à ce rôle que moi maintenant ?"

L'interview fut enregistrée le 27 août 1996, soit dix-huit jours avant la mort du rappeur. Quelques jours plus tard, l'histoire lui donnera tort.

Lien de l'interview

https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1422411861&x-yt-cl=84924572&v=Ch6KERIX_DA

Via Hip-Hop DX par Par Julien Lada.

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires
Se connecter | S'inscrire

Nouveaux articles

Top amis

  • Kien - SMSO production - Rap / Slam / Hip Hop
  • Beatmaker.fr
  • Skithoven
  • Pharoahe Monch
  • Jukaz
  • Söze67
    Online
  • INTERNATIONAL HIP HOP
  • Wassup Bruh
  • Heisenberg Town
  • ASSE.2kmusic.com
  • GOOD2GOOD
  • ThisIsTony !