Street Blog

Chapitre 22 - La vie et la carrière de Michael Jackson: MJ met Sony K.O, mais...

  • Publié par Funky Thug
  • mar 30 août 16 - 00:22
  • Genre: rnb

A la suite de ces quelques apparitions, la guerre entre Michael Jackson et Sony Music sera rendue publique. Lors d’une conférence de presse le Roi de la Pop dénoncera enfin ouvertement ce qu’il considère comme une injustice. Il clamera haut et fort les tentatives de sa maison de disque pour ruiner sa carrière et s’accaparer son catalogue des Beattles (et des autres artistes faisant partie du catalogue ATV Publishing qu’il détient à 50% avec Sony Music). Pour lui, la tactique de Sony est simple : étant donné que le budget d’enregistrement d’Invincible était au dessus des prévisions, Michael aurait mis ses parts du catalogue dans la balance en tant que caution pour continuer. Cette dernière devait être levée une fois que les ventes de l’album auraient rentabilisé l’investissement. Cependant, si les ventes étaient en deçà et si Michael Jackson se trouvait incapable de rembourser sa maison de disques, ses parts serait saisies et le catalogue ATV Publishing appartiendrait à 100% à Sony. En sabotant la promotion d’Invincible, c’est donc exactement ce que la maison de disques cherchait : rendre Michael Jackson incapable de rembourser ses dettes… Lors de la conférence, le président de Sony Music, Tommy Mottola, sera clairement mis en accusation par Michael. Il le traitera de monstre et de raciste. Il fera en sorte que le public se rappelle d’ailleurs que Mariah Carey, ancienne égérie de Sony Music et ancienne femme de Mottola, avait quitté le navire et demandé le divorce à ce dernier quelques mois auparavant car il la martyrisait et la faisait suivre sans cesse par des espions. En lançant cette conférence de presse et en tenant de tel propos, la tactique de Michael Jackson est alors en place : conspuer Tommy Mottola pour le discréditer, et s’attirer la sympathie des autres artistes. Déterminé à poursuivre son combat sur d’autres continents, Michael Jackson s’envole ensuite pour l’Europe, où il tiendra d’autres conférences. Arrivé en Angleterre, il en profitera pour tenir son message de fermeté et pour inviter ses fans à dénoncer avec lui les manœuvres de Sony. Comme toujours, ces derniers répondront présents, et le 15 juin 2002 ils seront des milliers à défiler avec lui contre la maison de disques. L’événement sera repris dans tous les journaux anglais. 



Le 6 juillet 2002, de retour aux Etats-Unis, c’est avec 150 fans que Michael vient protester au pied du siège de Sony Music à New-York, répétant que Tommy Mottola est un menteur, un démon et un raciste. Peu de temps après, il se rend à Harlem, accompagné d’un révérant, pour demander un meilleur traitement des artistes noirs américain par la maison de disques. 



Ces déconvenues dans sa carrière ne l’empêchent toutefois pas d’être à nouveau papa, puisque le 23 août 2002, le magazine américain People, annonce que Michael Jackson est depuis 6 mois l’heureux « daddy » d’un petit garçon nommé Prince Michael II. Contrairement aux deux précédentes naissances, l’identité de la mère sera cette fois gardée secrète. 

Dans les mois qui suivent, et malgré l’arrêt total de la promotion d’Invincible, le Roi de la Pop refait surface dans quelques cérémonies pour recevoir des recomposes. Le 29 août 2002, il obtient le titre d’artiste du millénium au MTV Video Music Awards, et le 2 novembre 2002, c’est au tour des World Art Award de lui remettre un trophée. 



Calmant le jeu, Sony Music décide alors de libérer Michael Jackson de son contrat à condition qu’il livre encore un Best-of et un Box-Set afin de rembourser ses dettes. Vu l’état de ses finances, ce dernier ne peut qu’accepter… 

Au final, malgré quelques perles, Invincible est un beau gâchis. D’une part parce que le principal intéressé ne se sera que peu impliqué dans le projet, et d’autre part parce que la maison de disque aura tout fait pour le saboter. Cet album restera à tout jamais comme un retour manqué, comme le début d’une descente aux enfers qui poursuivra Michael Jackson durant de longues années. Car bien qu’à la fin de l’année 2002, le dernier opus du Roi de la Pop se soit tout de même vendu à 13 millions d’exemplaires (16 aujourd'hui), bien que Tommy Mottola ait dû finalement démissionner de Sony Music, il était bien loin de s’imaginer que l’année 2003 allait être pour lui l’année du chaos, l’année où allait s’ouvrir un nouveau procès pour pédophilie…

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires
Se connecter | S'inscrire

Nouveaux articles

Top amis

  • Kien - SMSO production - Rap / Slam / Hip Hop
  • Beatmaker.fr
  • Skithoven
  • Pharoahe Monch
  • Jukaz
  • Söze67
    Online
  • INTERNATIONAL HIP HOP
  • Wassup Bruh
  • Heisenberg Town
  • ASSE.2kmusic.com
  • GOOD2GOOD
  • ThisIsTony !